Date: 17-10-2017  Heure: 04:04

Auteur Sujet: [News] Au revoir à Ford WRC...  (Lu 556 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne VeZoul

  • Administrateur
  • Ici je suis chez moi
  • *****
  • Messages: 1 478
  • Réputation : +7/-0
  • Véhicule: Fiesta ST 150
[News] Au revoir à Ford WRC...
« le: 29.11.2012 - 22:35:23 »
  • Publish
  • Nous l'avons annoncé récemment, 2012 a marqué la dernière année de Ford en WRC avec son retrait.

     Ici à la rédac', on s'est donc dit qu'on allait en profiter pour rendre un petit hommage à la marque à l'Ovale.

     Ford était donc jusqu'ici là plus ancienne équipe du championnat du monde des rallyes.

     Au cours de son long parcours dans la discipline, Ford a réussi à totaliser 79 victoires. La marque a également remporté trois titres constructeurs en 1979, 2006 et 2007 et deux titres pilotes avec Björn Waldegård en 1979 et Ari Vatanen en 1981.

     Ford détient également le record du nombre de podiums en WRC : 298 !

     Directeur de l'équipe depuis 1997, Malcom Wilson, fondateur de M-Sport (fondée en 1979) représente l'engagement de Ford en championnat du monde des rallyes. Avec l'arrêt de Ford en WRC, M-Sport a annoncé l'engagement de Fiesta RS WRC pour la saison 2013 grâce au soutient du Qatar.

     Durant toutes ces années de participation, l'équipe aura connu des noms différents, principalement liés aux soutient financiers.

     Parmi ces noms, nous citerons par exemple BP Ford Abu Dhabi World Rally Team, BP Ford Rallye Sport, Ford Rallyesport, Repsol Ford ou encore Ford Motor Company.

     Replongeons maintenant un peu dans l'Histoire...

     

     Les premiers succès de Ford en rallye remontent aux année 1930, ce qui n'est pas pour nous rajeunir... C'est en effet en 1936 que l'équipage roumain formé par le pilote Ion Zamfirescu et son copilote Petre G. Cristea remporte le 15e Rallye Monte-Carlo à bord d'une Ford V8. Deux ans plus tard, Gerard Bakker Schut et son copilote Karel Ton s'imposeront avec la même voiture sur ce même rallye.

     Ce sera ensuite en 1953, 1955 et 1958 que Ford s'imposera en rallye avec une Ford Zephyr.

     Il faudra ensuite attendre les années 1960 pour voir la célèbre Ford Lotus Cortina faire la renommée de la marque en rallye en s'imposant sur des épreuves telles que le Rallye Safari en 1964 ou encore les Rallye de l'Acropole et le "RAC Rallye" en 1966.

     Cependant, c'est à partir de 1968 que la marque américaine écrira ses plus belles pages en rallye avec l'Escort. Cette dernière s'imposera au Circuit d?Irlande, aux Rallyes des tulipes, des Alpes autrichiennes, de l'Acropole et d?Écosse sur une période de huit semaines, puis au Rallye des 1000 lacs en Finlande. 1970 voit la domination des Ford sur le Rallye de la coupe du monde Londres-Mexico en terminant première avec le Finlandais Hannu Mikkola, troisième, cinquième, sixième et huitième. Et en 1972, Mikkola remporte le Rallye East African Safari tandis que Clark entre dans les livres d?histoire du rallye britannique en terminant en tête du Rallye de Grande-Bretagne.

     En 1973, une nouvelle bataille s'engage avec la création du Championnat du monde des rallyes pour les constructeurs créé par la FIA.

     Malgré une victoire de Timo Mäkinen au volant de son Escort RS1600 au rallye des 1000 lacs et au RAC Rallye, la saison sera cette année-là dominée par l'Alpine-Renault.

     Les années suivantes verront l'avènement des marques italiennes. Cependant, ces dernières n'empêcheront pas Ford d'avoir de belles victoires comme celle de Mikkola à domicile en 1974. De plus, grâce aux victoires de Timo Mäkinen en 1974 et 1975, Roger Clarck en 1976, Björn Waldegård en 1977 et de nouveau Hannu Mikkola en 1978 au RAC, Ford restera invaincu sur ce rallye.

     En 1979, la marque se permettra le doublé pilote/constructeur. Cette année là, les Escorts domineront le championnat pointant devant Datsun avec 14 points de plus. Le Suédois Björn Waldegård devance son camarade Hannu Mikkola à l'issue du dernier rallye de la saison, et devient le premier pilote champion du monde des rallyes.

     Le titre pilote se jouera entre Mikkola et Waldegård sur le dernier rallye de la saison, le Rallye de Côte d'Ivoire. Waldegård remportera le titre avec 112 points contre 111 pour le finlandais.

     En 2006, c'est suite au départ de Peugeot Sport en rallye que Marcus Grönholm deviendra le pilote principal de Ford avec comme coéquipier le jeune Mikko Hirvonen. Ford et Grönholm débuteront la saison sur les chapeaux de roue en remportant les deux premières manches à Monte-Carlo et en Suède. Il sera rapidement rattrapé et dépassé par Sébastien Loeb qui marquera 50 points en cinq rallyes alors que le finlandais n'en marque que 15. Profitant d'une blessure de l'alsacien, Marcus refera son retard mais une sortie de route en Australie lui enlèvera tout espoir de remporter le titre cette année. Il offrira quand même le titre de champion constructeur à son équipe et finira vice-champion, juste devant son équipier Hirvonen.

     Le duo finlandais offrira de nouveau le titre constructeur à la marque l'année suivante. Grönholm remportera ses cinq dernières victoires en WRC cette saison. Malgré une sortie de route dans la quatrième épreuve spéciale du rallye d'Irlande, il finira la saison de nouveau vice-champion et annoncera son retrait du WRC le soir du rallye de Grande-Bretagne qu'il terminera à la seconde place.

     Hirvonen terminera lui aussi une nouvelle fois à la troisième place du classement inscrivant 34 points de plus que l'année précédente.

     

     Pour la saison 2008, avec le départ de Marcus Grönholm, Ford donne la place de premier pilote à Mikko Hirvonen, jusque là le coéquipier de son compatriote. La baquet de la seconde Focus RS WRC sera alors pris par Jari-Mati Latvala.

     Dès le premier rallye, les Ford se placent derrière la Citroën de Sébastien Loeb. L'équipe Ford réagira en signant un doublé en Suède offrant par la même occasion le titre de plus jeune vainqueur de l'histoire du WRC à Jari-Mati. Cependant, même avec trois victoires en Jordanie, Turquie et au Japon, le jeune pilote ne pourra pas empêcher Loeb et sa C4 de s'imposer pour le titre de champion du monde des rallyes.

     Le duo nordique sera reconduit pour la saison 2009, saison qui offrira une des plus belles batailles pour le titre de champion du monde des rallyes entre Sébastien Loeb et Mikko Hirvonen. Distancé  de 20 points après le cinquième rallye, Hirvonen profite d'une série noire traversée par Loeb pour remonter au classement et reprendre la tête du championnat. A la fin de la saison, seulement 1 point sépare Loeb du pilote Ford, donnant à ce dernier une fois de plus la place de vice-champion derrière l'alsacien.

     Pour leur dernière année de service en 2010, les Focus qui n'ont guère évoluées depuis le début de saison 2009 ne donneront pas les résultats escomptés.

     La saison 2011 annonce le début d'une nouvelle ère. Citroën fait entrer sa DS3 WRC et Ford présente sa Fiesta RS WRC. Celle-ci s'imposera pour la première fois en Suède emmenée par Mikko Hirvonen. La marque se permettra même un triplé puisque le finlandais s'imposera devant Mads Østberg et Latvala. De même qu'en 2010, Ford mène les deux championnats jusqu'à se faire rattraper et dépasser par les chevrons. La chance tournera en Australie : les DS3 sortiront de la piste et Ford s'offrira le doublé Hirvonen - Latvala. L'écart entre Loeb et Hirvonen restera serré jusqu'au rallye de Grande-Bretagne où le finlandais fera une erreur qui lui coutera le titre.

     La saison 2012 nous offrira le retour de Petter Solberg en WRC.

     Pour le premier rallye de la saison,  Latvala, nouveau leader de l'équipe, abandonne à l'ES4 alors qu'il menait tandis que Solberg termine troisième derrière Sordo et Loeb.

     Pour finir, voici une "petite" vidéo Youtube qui rend elle aussi hommage à l'écurie Ford WRC et à son dernier pilote Jari-Mati Latvala :

     

     
    Fare Well Ford WRC Good Luck Latvala


    Voir la news