Date: 17-10-2017  Heure: 04:03

Auteur Sujet: [News] En Europe, plus d?1 personne sur 3 risque sa vie en ne portant pas de ceinture de sécurité à l?arrière  (Lu 661 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne VeZoul

  • Administrateur
  • Ici je suis chez moi
  • *****
  • Messages: 1 478
  • Réputation : +7/-0
  • Véhicule: Fiesta ST 150


Pour la grande majorité des automobilistes, le port de la ceinture de sécurité à l?avant d'une voiture est devenu une habitude. Une nouvelle enquête réalisée pour Ford révèle cependant que ce n?est pas tout à fait le cas en ce qui concerne les personnes voyageant à l'arrière d'un véhicule.
L'enquête, menée sur plus de 7 100 adultes dans toute l'Europe, a révélé que plus d'un européen sur trois choisit de ne pas porter une ceinture de sécurité à l'arrière d?un véhicule, malgré les diverses exigences légales en vigueur à travers l'Europe. En outre, près d'un conducteur sur quatre reconnaît ne pas insister pour que les passagers portent la ceinture de sécurité à l?arrière de leur véhicule.
Pourtant, le Conseil européen de la sécurité des transports (ETSC) estime que dans l'Union européenne, en 2012, 8 600 décès dans des accidents de la route ont été évités grâce au port des ceintures de sécurité. Le conseil signale également qu?en 2013, 60 % des 1900 tués sur les autoroutes européennes ne portaient pas de ceinture de sécurité.
L'enquête menée pour Ford a montré que les plus de 40 ans sont les personnes qui enfreignent le plus la loi sur le port de la ceinture de sécurité aux places arrière (46 %). Ils sont également ceux qui insistent le moins pour que les passagers arrière portent la ceinture de sécurité.
Les jeunes européens de moins de 24 ans font mieux avec 21 % qui reconnaissent ne pas boucler leur ceinture sur le siège arrière.
?Apprendre à conduire n?est pas quelque chose qui s?arrête, même lorsque vous avez obtenu votre permis de conduite?, déclare Jim Graham, responsable du programme Ford Driving Skills for Life, ?le port de la ceinture de sécurité peut faire la différence entre la vie et la mort, que vous soyez assis à l?avant ou à l?arrière, quel que soit votre âge.?
Des disparités en Europe
L'enquête a été réalisée auprès d?un échantillon de personnes en Belgique, en France, en Allemagne, en Italie, en Roumanie, en Espagne et au Royaume-Uni. Cette étude a également montré que les roumains sont les européens qui voyagent le plus sans boucler leur ceinture à l'arrière (84 %), puis viennent les italiens (56 %) et les espagnols (39 %) et les français (13%).
Les conducteurs roumains sont également ceux qui insistent le moins pour que les passagers arrière portent la ceinture de sécurité (avec seulement 39 % des conducteurs qui demandent systématiquement à leurs passagers de la boucler), quand ils sont 53 % en Italie à en faire la demande, 85 % en Belgique et 93% en France.
Les forces de police à travers l'Europe ciblent tous les contrevenants à cette règle de sécurité. En début de mois, la police autoroutière européenne (TIPSOL) a organisé une opération de contrôle pendant toute une semaine. Lors de la précédente opération paneuropéenne du même type survenue en septembre dernier, le dispositif avait conduit à des sanctions pour 95 000 conducteurs et passagers.
?Le non-port de la ceinture à l'arrière d'une voiture vous expose vous et toute personne voyageant avec vous à un risque accru de blessure ou de mort. Nous demandons instamment aux conducteurs de prendre la responsabilité de leur propre sécurité et de celle de leurs passagers en veillant à ce que tout le monde porte une ceinture de sécurité lors de chaque trajet?, explique Aidan Reid, Président du TIPSOL.
L?Organisation de la sécurité du trafic international (IRTAD) rassemble les données globales sur le port de la ceinture de sécurité à l?arrière. Leurs conclusions sont que les allemands sont les plus rigoureux en ce qui concerne le port de la ceinture de sécurité à l?arrière (97 %), et que les moins bons élèves à ce niveau se trouvent en Grèce (23 %), en Italie (10 %), et en Serbie (3 %).
La technologie et l?innovation pour améliorer la sécurité

La Ford Mondeo est la première Ford en Europe à proposer en option des ceintures arrière gonflables. Un équipement de sécurité supplémentaire, mais pas uniquement. Les recherches ont, en effet, montré que plus de 90 % des personnes ayant testé ce type de ceintures les ont trouvées plus douces et plus confortables que les ceintures traditionnelles. Lors d'une collision, les ceintures se gonflent rapidement pour disperser les forces de l?impact sur une zone du corps cinq fois plus grande qu?avec une ceinture conventionnelle.
La technologie de rappel du bouclage des ceintures déclenche des alertes visuelles et des avertissements sonores si les passagers ne bouclent pas leur ceinture.
?L'importance du port de la ceinture de sécurité ne doit pas être sous-estimée?, explique Jim Graham. ?Les technologies, comme les ceintures arrière gonflables, peuvent potentiellement sauver des vies. Mais faut-il encore les porter.?
Ford poursuit son engagement en France avec « Driving Skills for Life » à La Rochelle lors de la prochaine Course Croisière Edhec, du 27 avril au 1er mai prochain
Ford souligne également les risques de ne pas porter la ceinture de sécurité dans le cadre du programme Ford DSFL (Driving Skills for Life) qui, en Europe, a fourni une formation gratuite à plus de 6100 jeunes conducteurs de 18 à 24 ans et déjà 900 en France. Au total, depuis le lancement aux Etats-Unis il y a 12 ans, c?est plus d?un demi-million de jeunes qui ont reçu et recommandent cette formation à leur proche.
La première édition DSFL 2015 se tiendra du 27 avril au 1 mai à La Rochelle au sein du village de la Course Croisière Edhec. Sur un espace de 3500m², plus de 600 étudiants pourront ainsi prendre le volant avec des moniteurs professionnels, et améliorer leurs réflexes au volant et apprendre à conduire de manière plus responsable. Les inscriptions sont gratuites et peuvent se faire en ligne sur : www.drivingskillsforlife.fr
Source : Ford

Voir la news